Quelles sont les étapes de fabrication du calvados ?

Fabrication de calvados

Né de la distillation du Cidre et de la bienveillance du maître de chais pour contrôler son vieillissement, le Calvados est l'alcool normand par excellence digne des plus grands spiritueux. Vous souhaitez en savoir plus sur la fabrication de cet alcool de pomme ? Voici les étapes de fabrication du Calvados.

L'importance des vergers

Pour obtenir un Calvados de qualité, il faut dans un premier temps disposer d'un terroir d'exception. Comme les cépages dans l'élaboration du vin, le choix des variétés de pommes est essentiel dans l'élaboration d'un cidre. Les pommiers sont la fierté des jardins normands, grâce au climat idéal pour la production de pommes. La Normandie possède plus de 150 variétés de pommes, classées en 4 catégories : douces, douces-amères, amères, acides. Les pommes ne sont ramassées qu'à pleine maturité, ce qui nécessite au minimum trois passages sous chaque pommier. Les pommes sont ensuite manuellement triées.

Nos calvados

Trouver facilement le calvados qui vous correspond suivant son âge

Tous nos calvados

La transformation du cidre au calvados

Une fois les pommes rassemblées, celles-ci vont être transformées en jus de pomme fermenté puis en cidre, en vue de procéder à une distillation de celui-ci, afin d'obtenir le Calvados. Les fruits sont broyés et pressés à l'aide d'un grugeoir afin d’en obtenir le moût. C'est la fermentation de ce moût, entièrement naturelle, qui donnera naissance au cidre au bout de six semaines. À savoir qu'il faut environ 1 000kg de pommes pour fabriquer 750 litres de cidre. Une première distinction importante a lieu ici entre les différentes appellations contrôlées du Calvados. En effet, l'AOC « Calvados Domfrontais » doit provenir de la distillation d'un cidre fabriqué à partir de pommes de la région domfrontaise et d'au moins 30% de poires à poiré.

La distillation du calvados

La distillation est un procédé de séparation des substances liquides dont les températures d'ébullition sont différentes. Sous l'effet de la chaleur, on sépare les constituants d'un mélange homogène, en permettant aux substances de se vaporiser successivement et la vapeur ainsi obtenue est alors liquéfiée pour donner une eau-de-vie. Deux techniques sont utilisées pour distiller le cidre afin d'obtenir un Calvados. Suivant la distalissation, les pommes utilisées et le territoire de fabrication du calvados, il existe plusieurs appellations différentes pour le calvados.

La double distillation

Cette distillation s'effectue en deux temps dans un alambic à repasse et elle est exigée pour obtenir l' AOC « Calvados Pays d'Auge ». La première chauffe effectuée à partir du cidre AOC Pays d'Auge, consiste à obtenir les "petites eaux", qui titrent à 28 ou 30%, en prenant soin d'écarter les "têtes" et les "queues" qui contiennent des composés peu intéressants pour l'eau-de-vie finale. La deuxième chauffe est la distillation, à un maximum de 72%, de ces "petites eaux", afin d'obtenir la "bonne chauffe".

Nos calvados AOC Pays d'Auge

Ces calvados sont produits suite à une double distillation réalisée à l'aide de fruit issu du Pays d'Auge. Ces eaux-de-vie doivent vieillir au minimum 2 ans sous bois.

Nos AOC Pays d'Auge

La distillation simple

Cette deuxième distillation est unique, continue et s'effectue dans un alambic à colonnes pour obtenir l'AOC « Calvados ». La première colonne reçoit le cidre à sa partie supérieure afin que celui-ci descende de plateau en plateau, produisant sous l'effet de la chaleur, l'évaporation des produits les plus volatils. Les vapeurs d'eau remontent en sens inverse et s'enrichissent en barbotant dans le cidre avec les éléments volatils avant de se concentrer dans la plus petite colonne qui fournit directement l'eau-de-vie à 72%.

Nos AOC Calvados

Ces eaux-de-vie détiennent l'AOC "Calvados" puisqu'ils sont fabriqués à l'aide d'un alambic à colonne sur le territoir normand. Ils représentent plus de 70% de la production totale de calvados

Nos AOC Calvados
Vieillissement en fût de chêne de calvados

Le vieillissement du calvados

Commence enfin le patient travail du créateur de Calvados dans le secret de ses chais, puisque tout l'art du maître est de savoir faire vieillir son précieux spiritueux afin qu'il développe ses arômes intenses. C'est en effet par l'échange continuel entre l'eau-de-vie, le bois et l'air des chais que nos Calvados s'enrichissent des matières tanniques du chêne. L'arôme du Calvados va s'exalter, sa coloration s'accentuer, passant du doré à un ambre de plus en plus profond. Le maître de chais assemble ensuite, comme un bouquet de fleurs, les Calvados d'âges et de terroirs différents, afin d'obtenir des créations à la fois de saveur, mais aussi d'équilibre et en faisant preuve parfois même d'audace. Il les déguste régulièrement afin de vérifier leur évolution pour obtenir un produit final d'une grande qualité, respectueux de ses origines.

Contrairement à ce que l'on peut penser, à l'inverse du vin, une fois que le Calvados est mis en bouteille, celui-ci n'évolue plus et vous pouvez donc retrouver son compte d'âge inscrit sur l'étiquette. Maintenant que vous connaissez les étapes de fabrication d'un calvados Normand, apprenez à déguster ces alcools de pommes.

Les jeunes calvados

Calvados vifs et fruités qui ont entre 2 à 5 ans de vieillissement en fût de chêne

Découvrir

6 à 10 ans d'âge

Calvados de 6 à 10 ans alliant le goût du fruit et du bois

Découvrir

11 à 20 ans d'âge

Calvados moins fruités mais les arômes boisées sont davantage marqués

Découvrir

Les très vieux calvados

Calvados rares detenant des arômes boisées et caramélisés incomparables

Découvrir

Les calvados millésimés

Le Millésimé désigne l’année de la distillation et non l’année de récolte

Découvrir

Calvados cask finish

Calvados vieillis dans des fûts utilisés pour des vins, rhums et whiskies

Découvrir

madeincalvados©2018