Origines du Biscuit et du Sablé

Le mot biscuit provient certainement de l'évolution linguistique du terme «besquis» datant du Moyen Âge, qui à l'époque faisait référence à de petits pains cuits deux à quatre fois. Le terme «besquis», dont l'expression est apparue pour la première fois dans des écrits du Xe siècle, vient quant à lui du latin «panis biscotus» qui signifie «pain cuit deux fois». Le biscuit est un gâteau à la texture croquante et croustillante, que l'on qualifie de «secs», là où le sablé n'est, quant à lui, qu'un type de biscuit, produit à l'origine dans la commune de Sablé-sur-Sarthe.

Selon les Lettres de la marquise de Sévigné, c'est dans cette commune, en 1670, que les premiers sablés ont été préparés. L'histoire raconte que la Marquise de Sablé aurait apporté à la cour du Roi Louis XIV des petits biscuits ronds et secs, adoptés dès la première bouchée, par le frère du Roi. Dès lors, le maître d’hôtel du Grand Condé, le célèbre Vatel, devait lui servir tous les matins pour son petit déjeuner, ces fameux biscuits nommés «sablés» en hommage à la Marquise de Sablé.

Les meilleurs sablés et les plus célèbres sont aujourd'hui produits en Normandie au sein de biscuiteries traditionnelles et mondialement connues : La Mère Poulardla biscuiterie jeannette, la maison du biscuit et évidemment les fameux Sablés d'Asnelles.

Biscuits et Sablés Artisanaux Normands

Biscuits, sablés et palets 

Biscuits et Sablés : Macarons, Tuiles, Financiers, Pain d'Epices

La Normandie est réputée pour ses Biscuits et Sablés profitant naturellement des meilleurs crème et beurre du monde. Il n'y a donc pas de hasard de retrouver les trois meilleures biscuiteries artisanales au sein de notre terroir.Profitez de nos douceurs fondantes et craquantes à la mode normande.

par page
Résultats 1 - 20 sur 62.
L'évolution du Biscuit au cours de l'Histoire Les origines du biscuit remontes à l’Égypte Ancienne dont les premières traces sont apparues sur les peintures du tombeau du pharaon TI de la Ve dynastie, où l'on voit clairement un ouvrier qui attise le feu d'un four dans lequel cuisent des galettes. C'est certainement à cette époque, que la pâtisserie vit le jour, se différenciant peu à peu de la boulangerie et de la biscuiterie, en incorporant à la pâte des matières grasses ou sucrées et en travaillant différemment la farine des céréales. La profession de biscuiter s'est véritablement développée à l'époque de Périclès dans la Grèce Antique, où les Grecs savaient déjà préparer de nombreux types de pains dont les «dypires», pains cuits deux fois se rapprochant de la forme des sablés d'aujourd'hui. Les biscuiteries à Rome ne prirent leur essor que lorsque les boulangers Grecs s'y établir, diffusant ainsi l'art de la boulangerie aux romains, qui eux même, l'enseignèrent aux gaulois, permettant ainsi au pain cuit de devenir un aliment quotidien. C'est au Moyen Âge, grâce à l'apparition de la cuisson au four, que le biscuit prend sa forme définitive et suite aux croisades, des nouvelles épices d'Orient telles que la cannelle apparaissent et sont très vite incorporées à la préparation des biscuits. Cependant, à cette époque, les biscuits sont principalement consommés par les marins, car ils présentent l'avantage de se conserver davantage que le pain. Dès le XVème siècle sont apparus de nouveaux biscuits feuilletés comme les «nieules» ou les «talmouses», qui étaient d'ailleurs particulièrement appréciés par Louis XI quand ils étaient accompagnés de brie. Catherine de Médicis, lors de son arrivée à la cour de France en 1533, révolutionne le monde de la pâtisserie, puisqu'elle emmena avec elle des pâtissiers florentins qui firent découvrir à la cour la brioche, les biscuits à la cuiller (qui donneront naissance, au XIXe siècle aux boudoirs), les macarons et les frangipanes. Au XVIIe siècle, les recettes se modernisent et on voit apparaître desbiscuits sucrés et salés aromatisés à l'anis, au chocolat, au café, à la noix de coco, à la vanille, fourrés aux fruits secs et à la confiture. Ainsi de nouvelles techniques d'élaboration voient le jour et la préparation des biscuits est pour la première fois rédigée sous forme de recette, en 1653, par le pâtissier de renom François La Varenne. De plus, l'utilisation d'un nouvel ingrédient, le beurre, va permettre de modifier la texture des biscuitsen les rendant plus moelleux. Le XVIIIème siècle quant à lui apporte à la pâtisserie, les petits fours, dénommés ainsi car cuits à four presque éteint. Les premières gaufres apparaissent au XVIIIème siècle, grâce à l'Allemand Wabe et connaissent alors un succès retentissant. Au siècle suivant, la fabrication des biscuits vont se régionaliser et elle va donc rompre avec la codification traditionnelle. Effectivement, les biscuits vont désormais être élaborés à partir des matières premières locales et selon des méthodes propres à chaque terroir, diversifiant les recettes et donnant ainsi naissance à un grand nombre de variétés différentes. Il est à noter que la production artisanale de biscuit s'est essentiellement concentrée à l'Ouest de la France , en particulier en Bretagne et en Normandie , ce qui s'explique vraisemblablement par l'importante production de lait et de beurre de ces régions. De plus, ce sont des régions portuaires et comme expliqué précédemment, les biscuits constituaient à une époque, l'alimentation de base pour les marins. De ce fait, la Normandie regorge de biscuiteries artisanales qui n'ont pas leur pareil pour réaliser de délicieux biscuits au beurre d'Isigny , à déguster au petit déjeuner, au goûter où encore en dessert. En 1945 a été créée un syndicat rassemblant, tous les principaux fabricants de biscuits et de gâteaux, les principales entreprises du secteur, et les petites biscuiteries régionales, afin de pallier à la pénurie des matières premières au sortir de la guerre. Ce syndicat prit le nom de «Collective des biscuits et gâteaux de France» et établit une charte afin de garantir le respect des recettes traditionnelles et les impératifs nutritionnels et environnementaux. Le syndicat a notamment réglementé la fabrication traditionnelle de biscuits , de la sélection des ingrédients jusqu'à l'étiquetage, ainsi seule la farine de blé tendre doit être utilisée pour la réalisation de biscuits conformes. Chaque recette dispose, quant à elles, d'obligations spécifiques, en ce qui concerne le choix des matières premières, les dosages, le pesage, la forme des moules mais aussi le mode et le temps de cuisson. Made in Calvados vous fait découvrir les meilleurs Biscuits et Sablés des pâtissiers Normands .  

Notre magasin

12 rue Saint Pierre — 14000 Caen
Horaires d'ouverture :

Nos magasins

Lun - 10h-19h30
Mar - 10h-19h30
Mer - 10h-19h30
Jeu - 10h-19h30
Ven - 10h-19h30
Sam - 10h-19h30

Je localise

Abonnez-vous newsletter
Pour être informé avant les autres des offres spéciales, nouveautés ...
Question ? Aide ? Appelez-nous
du lundi au samedi 10h - 19h30 Tél. :02.31.71.09.59
Ou envoyez-nous un e-mail E-mail