Quels sont les étapes de fabrication du poiré ?

Poire à poiré dans un arbre

La fabrication du poiré s'effectue en plusieurs étapes, qui s'échelonnent dans le temps, depuis le ramassage des poires jusqu'à la mise en vente de la bouteille. La procédure est très similaire à la fabrication du cidre. En effet, le poiré et le cidre sont tous deux des alcools similaires, la différence est le fruit utilisé. Pour un poiré, ce sera du jus de poire alors qu'un cidre repose sur du jus de pomme.

Nos poirés de Normandie

Découvrez toute notre gamme de poirés fermiers et de nos poirés AOP Domfront.

Tous nos poirés

Le pilage des poires

La première étape de la fabrication du poiré est le "pilage" des poires. Cela consiste à écraser ou broyer les poires afin que le jus puisse plus facilement en être extrait lors de l'étape suivante. Le broyage se fait sitôt les fruits ramassés grâce à un appareil spécifique : le Grugeoir. Ce broyeur entraîne les fruits et les oblige à suivre le mouvement du cylindre pour être broyés contre une plaque munie de rainures.
Traditionnellement, les poires étaient pilées dans une auge circulaire dans laquelle on faisait circuler une roue en pierre, mais cette méthode a été abandonnée au profit de petits grugeoirs mécaniques, moins encombrants.

Le pressurage

La seconde étape de la fabrication du poiré est le "pressurage". Le pressurage qui se fait à l'aide d'un pressoir consiste à exercer une forte pression sur les poires broyées afin d'en extraire le jus. Le résidu de poire pressée obtenu s'appelle le "marc de poire". Le jus de poire doit rester en contact avec l'air afin que celui-ci continue à fermenter et à décanter pendant quelques semaines.
Les anciens pressoirs authentiques ne donnaient qu'un faible rendement, désormais les machines sont beaucoup plus performantes.

fabrication de l'alcool de poire, le poiré

Le soutirage

La troisième étape de la fabrication du poiré est le "soutirage". Le poiré est transvasé d'un récipient à un autre en retirant les dépôts présents au fond du premier récipient. Le soutirage permet de rendre la fermentation du poiré plus régulière et surtout de le débarrasser de ses bourbes qui dénaturent le goût du jus.
Le poiré est soutiré cinq à six semaines après sa mise en fermentation.

La fermentation

La quatrième étape de la fabrication du poiré est la "fermentation". La fermentation doit se faire à la température de 12 à 15°C. Elle s'opère donc lentement et dure plusieurs semaines. Les ferments alcooliques ou levures de la poire se trouvent à la surface de la peau du fruit.
Lors de cette, étape on peut également pratiquer un « levurage » qui consiste en l'introduction de levures dans le moût de poire pour déclencher le début de la fermentation alcoolique.

Nos poirés AOP Domfront

Comme beaucoup d'alcool Normand, le poiré détient une appellation d'origine protégée : le poiré AOP Domfront.

Nos AOP Poirés Domfront

La mise en bouteilles

La dernière étape de la fabrication du poiré est la "mise en bouteille". Lorsque le poiré est suffisamment fermenté et que l'on a pu mesurer et contrôler son degré d'alcool, celui-ci est alors mis en bouteille. Après la mise en bouteille, la fermentation est très ralentie dans la bouteille de sorte que le poiré peut se conserver plusieurs années de cette manière.

Comment déguster le poiré ?


madeincalvados©2018