La recette de l’hydromel, un vin de miel à faire à la maison

10 étapes pour fabriquer son hydromel a la maison

L’hydromel est une boisson fermentée constituée d’eau, de miel et de levure. C’est un vieil alcool médiéval qui détient de nombreux bienfaits grâce au miel. Nous vous proposons une recette en 10 étapes afin de réaliser son hydromel à la maison.

Temps de préparation :
30 minutes

Temps de fermentation :
4 à 6 semaines

Temps de vieillissement :
8 à 12 mois

Fabriquer son hydromel en 10 étapes

Voici une recette de préparation d’hydromel pour 4 bouteilles d’alcool de 75cl à faire à la maison. Cette recette est simple, rapide et nécessite peu de matériel.

Ingrédients pour 4 bouteilles de 75cl :

  • 900 g de miel
  • 3 L d’eau douce
  • Levures sèches de fermentation haute

Ustiles pour la recette d'hydromel :

  • Marmitte
  • Grand récipent servant de fermanteur (Dame-Jeanne, cuve)
  • Bouchon accompagné d'un barboteur
  • Thermomètre

1. Stériliser le matériel

Cette première étape est primordiale d’un point de vue hygiène et santé. La fabrication d’hydromel repose sur un processus de fermentation. Tout comme la bière, il est indispensable de stériliser tout le matériel qui va entrer en contact avec la solution liquide.

Pourquoi stériliser le matériel ?

Sans cette étape le goût de l’hydromel serait altéré. Par exemple, il est possible que des bactéries soient présentes dans un bocal mal lavé. Ainsi, lors de la fermentation, ces bactéries vont se développer et apporter un goût désagréable en bouche. Ces bactéries peuvent être dangereuses pour la santé mais aussi avoir un effet néfaste sur la qualité de l’hydromel.

Comment stériliser les équipements de cuisine ?

Il existe deux méthodes pour éliminer l’ensemble des micro-organismes présents sur votre matériel : les produits chimiques ou la chaleur. Nous vous recommandons d’utiliser la seconde méthode afin de désinfecter l’ensemble de vos produits. En effet, il est moins dangereux de nettoyer vos équipements avec de l’eau chaude plutôt que des produits chimiques. Pour ce faire, plonger vos ustensiles dans de l'eau bouillante. Puis, essauyez-les à l'aide d'un torchon propre et sec.

2. Faire chauffer 3 litres d’eau

Dans cette seconde étape, le but est de faire chauffer de l’eau. Attention, faire chauffer de l’eau est différent de faire bouillir de l’eau. En effet, nous souhaitons que l’eau soit à une température d’environ 40°C et non 100°C.

La température moyenne d’une ruche est de 35°C. Le but est de se rapprocher de cette température pour plusieurs raisons. Tout d’abord, mélanger de l’eau froide et du miel est compliqué. En revanche avec de l’eau chaude, ce mélange se fait plus simplement. Cependant si on mélange le miel avec de l’eau bouillante, le miel va bouillir et donc perdre ses arômes et ses vertus ainsi, le goût de l’hydromel en sera altéré.

Le choix de l’eau est également important. Afin de produire un nectar divin, il est recommandé d’utiliser une eau peu minéralisée, une eau dite douce.

3. Mélanger le miel à l’eau chaude

Lorsque l’eau est chaude (environ 40°C), vous devez ajouter le miel dans votre récipient. Ensuite mélanger le tout afin de créer une seule substance nommée le moût. Pour arriver à un hydromel atteignant un taux d’alcool de 13% il faut compter environ 300 grammes de miel par litre d’eau. Ainsi pour 4 bouteilles il faudra 3 litres d’eau et donc 900 grammes de miel.

Le miel que vous utiliserez dans la fabrication de votre hydromel maison aura un impact sur la boisson. Afin de vous aider à préparer la meilleure boisson des dieux, voici quelques conseils.

Quel miel choisir pour la fabrication d’hydromel ? →

4. Enlever l’écume du moût

Comme nous venons de le voir, le moût est notre mélange d’eau chaude et de miel. Le fait d’avoir mélangé les deux ingrédients peut créer un écume au-dessus de la substance. Il est préférable d’enlever cette mousse blanche pour obtenir un moût pur et de qualité. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un tamis, une passoire ou encore un chinois de cuisine.

5. Faire redescendre la température du moût

Cette cinquième étape consiste à faire refroidir le moût. En effet, celui-ci doit atteindre une température ambiante comprise entre 18°C et 24°C, la température idéale pour la fermentation. Pour cette étape, le plus simple est de laisser votre chaudron contenant la préparation et protégé d’un couvercle, sur votre plan de travail pendant plusieurs minutes.

6. Verser le moût dans votre cuve de fermentation stérile

Une fois que votre moût est à température ambiante, versez la préparation dans votre fermentateur. Qu’est-ce qu’une cuve de fermentation ? C’est un récipient en plastique, en verre ou en INOX dans lequel le moût va fermenter. Cela peut être une Dame-Jeanne par exemple.

Votre récipient doit être suffisamment large pour contenir votre moût. La fermentation produit du gaz carbonique. S'il manque de la place, votre préparation privée d’air va exploser. C’est pourquoi il est important de faire échapper ce gaz de fermentation. Votre cuve doit donc contenir une valve à fermentation. Ce n’est autre qu’un robinet à sens unique, plus communément appelé barboteur. Celui-ci doit être enfoncé dans un bouchon étanche.

7. Activer et ajouter de la levure de fermentation haute

Il existe de nombreuses levures. Mais pour notre recette d’hydromel maison, il est préférable d’utiliser une levure sèche de fermentation haute. En effet, ce type de levure fermente à une température ambiante (entre 18°C et 25°C). Ces levures se trouvent généralement en boutiques spécialisées.

Pensez à bien activer votre levure avant de l’ajouter dans le moût. En effet, une levure sèche nécessite d’être hydratée avant d’être versée. Pour ce faire, suivez les instructions inscrites sur l’emballage de votre levure d’hydromel.

8. Laisser la boisson fermenter à une température constante

Pour mener à bien la fermentation de l’hydromel, il faut laisser la cuve de fermentation à une température adéquate, c’est-à-dire entre 18 et 25°C. Durant ce processus, les levures vont se multiplier et vont favoriser la transformation du sucre contenu dans le miel en alcool. Ce procédé chimique va durer un peu plus d’un mois. A un moment, le degré d’alcool va être trop élevé pour les levures. Ces dernières vont donc mourir et la fermentation va ainsi se stopper.
En moyenne la fermentation dure 1 mois à 1 mois et demi pour obtenir un hydromel de 13° à 15° d'alcool.

9. La mise en bouteille de la boisson fermentée

Une fois la fermentation terminée, versez l’hydromel dans vos 4 bouteilles. Cette étape consiste à la mise en bouteille de l’alcool de miel. N'hésitez pas à remplir au maximum la bouteille pour ne laisser que peu d’air dans celle-ci. Comme tout alcool qui se respecte, il est important de faire vieillir votre hydromel. Plus vous laissez vieillir votre hydromel maison et meilleur il sera. Nous vous recommandons d’attendre entre 8 à 12 mois au minimum.

10. Dégustez votre hydromel maison à l’apéritif

Après plusieurs mois d'attente et de vieillissement de l’alcool de miel, vous pouvez dès à présent déguster votre nectar. Vous pouvez boire de l'hydromel en apéritif ou bien en digestif. Plus vous ajouterez de miel dans votre recette et plus votre hydromel sera liquoreux.

Nos hydromels sont réalisés par des producteurs français

L’ensemble de notre gamme d’hydromel provient de normandie. Déguster ce vin de miel français à la couleur dorée sans plus attendre.

Quel miel utiliser pour la production d’hydromel ?

La recette d’un bon l’hydromel repose sur un miel de qualité. Mais comment choisir son miel alors qu’il existe une multitude de variétés ? Chacune de ces variétés sont différentes selon la couleur, le goût et les bienfaits. Voici les différents miels à choisir suivant votre type d’hydromel.

Pour un hydromel sec

Afin de réaliser un hydromel sec avec notre recette, il est conseillé d’utiliser un miel de forêt ou un miel de châtaignier. Ces deux variétés de miels sont monofloral et vont permettre à l’hydromel d’être sec.

Pour un hydromel liquoreux

Si vous préférez un hydromel plus sucré, plus liquoreux, nous vous recommandons d’utiliser des miels plus clairs. Par exemple, le miel d'acacia ou encore de tilleuls sont parfaits.

Quels sont les bienfaits de l’hydromel ?

La recette de l’hydromel est simple, c’est de l’eau, du miel et de la levure. Le miel est un produit naturel connu pour ses bienfaits. Si vous ne faites pas bouillir votre miel, ses vertus sont conservées. Ainsi votre hydromel détiendra les bienfaits du miel qui se compte par dizaine. Bien entendu, comme chaque variété de miel à des vertus différentes, chaque hydromel aura des bienfaits également différents. Cet alcool des dieux est donc connu pour ses propriétés antiseptiques et antibiotiques.
De plus, la fermentation est un procédé chimique détenant un effet positif sur la santé car c’est un processus de fabrication naturel et sain.

Envie d’un autre alcool médiéval ? Découvrez la recette de l’hypocras

L'hypocras est une autre boisson médiévale. Cependant, à la différence de l'hydromel, l'hypocras quant à lui détient véritablement du vin. Il existe 3 types d'hypocras en fonction du vin seléctionné : hypocras rouge, hypocras blanc et hypocras rosé. Afin de créer un véritable nectar divin, on ajoute à ce vin du miel et des épices royales. Les épices varie suivant le type de vin, mais généralement on retrouve du gingembre et de la cannelle. Ce sont ces épices qui vont apporter une multitude d'arômes et de saveurs au vin d'hypocras. Tout comme l'hydromel, c'est une boisson alcoolisée facilement réalisable à la maison. En effet, la recette d'hypocras repose sur un processus de macération.

Recette du vin d'hypocras en 10 étapes →


madeincalvados©2018